STELLA ALPINA

texte Antoine

Stella Alpina Motociclistica Internazionale Concentration Motos Artuso

En Italie, au col du Sommeiller à 3009 m. La devise : ‘il pio alto Rally d Europa’. C’était Mario Artuso qui l'organisait.
Très tôt le nombre de participants était devenu gênant, il essayait en vain de ne pas divulguer la date par voie de presse. Il souhaitait réduire le nombre d’inscrits pour privilégier la qualité !
Quand il y avait trop de neige pour terminer l’ascension du col, les organisateurs installaient le camion-buvette et la remise des médailles, à l’endroit le plus haut possible.
En 1980, me [ndr : Patrick Servanton] semble-t-il, ou 81, je ne sais plus il y a, pour une raison que j’ai oubliée, une embrouille avec la police de Bardonecchia.

Cet évènement ne se cantonnait pas à l’unique ascension du col. La période estivale permettait des activités pendant la semaine suivante.
Il y avait chaque jour, en début de semaine, le « Safari ». Ces balades consistaient le plus souvent à emprunter les cols dits « militaires ». Ces chemins, de haute montagne, étaient pierreux à souhait, étroits, souvent enneigés et n’étaient pas prévu pour les motos routières, d’où la difficulté ! Gare à ceux qui traînaient ou s’arrêtaient…
Mais ce tableau idyllique entaché par un esprit de compétition était aux antipodes de la convivialité motarde : il y avaient ceux qui avait réussi le Safari et les autres !

récit de Patrick récit de Jean's album

Ce qu'en disait la presse à l'époque par Gilles Gaudechoux

Stella Alpina Motociclistica Internazionale Concentration Motos Artuso Murit

« Si t’as pas fait la Stella, t’as raté ta vie ! » citation d’un motard anonyme mais connaisseur.
La Stella est peut-être le plus beau grand rassemblement en Europe. Il se déroule chaque année à Bardonecchia, en Italie, le premier week-end de Juillet.
La Stella a été créée en 1966 dans des circonstances curieuses : Harry Louis (alors directeur de la revue The Motor Cycle et éditeur de renom) soutenait à Mario Artuso que le plus haut col d’Italie était le Stelvio, alors que Mario prétendait que c’était le Sommeiller...
Nos deux compères vont être départagés par l’altimètre et Mario gagna son pari : ainsi est née la Stella, le plus haut rallye d’Europe (3009m).
Le plus beau rassemblement, mais aussi le plus simple, le plus épuré : le but de l’opération est simple : tu prends ta moto et tu montes le plus haut possible en direction du col par une piste bien dégueu (çà dépend des années, neige ou pas) chercher la médaille et le sticker, tu redescends, c’est fini ! Pas d’accueil, pas de repas, pas d’inscription. C’est comme çà depuis bientôt cinquante ans.
Les bonnes années, on monte jusqu’aux pistes de ski (environ 3000m).
La presse française est passée complètement à côté de ce monument et les documents sont rares, ce qui explique le peu de photos illustrant l’article.
Dans les années 70 le motard pirate et concentreux (pléonasme) se devait d’aller à la Stella, et la colonie française était importante (et assez agitée), l’œil du cyclone étant le Bar "chez Luigi", où j’ai moi-même contribué à l’assèchement de la cave de ce glorieux troquet.
Mais le nec plus ultra était de participer les jours suivants au Safari, sorte de balade organisée sur les anciennes routes militaires d’altitude, avec passages de gués, traversées de névés, avec Mario pour guide, et d’aller décrocher des paysages sublimes à 3000 m d’altitude et plus.
Aujourd’hui, aller à la Stella est toujours un grand moment ; passer des cols comme l’Iseran, le Mont-Cenis, le Montgenèvre et se retrouver entre potes à la terrasse d’un troquet à Bardonecchia... le plaisir de la route suffit presque.
Je vous invite à redécouvrir la Stella ; j’y suis retourné en 2013 avec mon pote Jeff LAROCHE et nous avons été surpris de constater une présence française très faible... alors que les Anglais et les Allemands sont bien là ! Je vous rappelle que Bardonecchia est à quelques coups de gaz de la frontière française et que nous avons vu des Anglais au sommet avec des Honda C70, c’est dire que tout est possible.
Retrouvons notre esprit d’avant : "tu roules avec ce que t’as" et nous serons plus heureux.

Ce que les motocyclistes racontent...

Et, ce qu'ils se répondent !

  • message 006 - 2015

    de Peter Palfalvi En ce qui concerne la Stella Alpina organisée par Mario Artuso c'est camping à Bardonecchia et montée au col du Sommeiller à 3009 m avec des motos de route à l'époque (après c'est devenu la foire aux trails et autres machines de cross, ce qui est nettement plus fastoche) et il y a des années ça ne montait pas au col à cause de la neige qui n'avait pas fondue.
    Le Safari, toujours organisé par Mario, était plus restreint en nombre de participants (entre 20 à 30). Il se déroulait sur 3 jours après la Stella Alpina, donc il fallait des vacances. Trois jours de balade toujours avec des bécanes de route sur les anciennes pistes militaires qui reliaient les forts, vestiges de la guerre franco-italienne du temps où la Savoie était rattachée à l'Italie. Bien sûr les pistes sont à l'abandon et on ne savait pas à l'avance les dégâts de l'hiver, d'où des fois des passages difficiles, voir des demi-tours pour cause de piste éboulée et infranchissable ; comme là-haut pas de resto ni de bistrot on emportait la bouffe et la boisson pour midi. On avait le plus chouette cadre pour manger à 2000 m, mieux qu'un 5 étoiles !
    En fin de journée retour sur le bitume et à Bardo, derrière Mario du moins pour celui qui arrivait à le suivre, beaucoup de candidats mais peu d'élus ! Il était sur ses terres et connaissait chaque virage, ça pendant trois jours, et après cap sur l'Auvergne pour le Vercingétorix, avec un peu moins de piste mais pas moins de rigolade.
    C'est Patrick Servanton qui m’a dit de faire cette remarque car il a eu des échos de ceux qui ne pigeaient pas la différence. Voilà c'est fait.
  • message 005 - 2013

    de Gueguette C'est bien en 1980 que les carabiniers ont fait du zèle !
  • message 004 - 2011

    de Digoin J’ai fait plusieurs fois la Stella en MZ en side, en mobylette avec la Madonne des Centaures à Alessandria.
  • message 003 - 2011

    de Rockpapou Bonjour, j’ai également participé à la Stella Alpina en 1978, parti de Limoges le vendredi fin d’après-midi et revenu Lundi matin pour le boulot à 8h... de la folie... mais à 24 ans (à l’époque) et avec une Z 650 Kawasaki.
    Après ma période Jawa + velorex et Behèmes (les élephs en 1986 avec une 900 série 6) je roule actuellement à 57 balais en Harley 883 de 1988, moteur évo et boîte 4.
    Longue vie à tous les vieux motards et les jeun’s aussi.
  • message 002 - 2010

    de Georges Val Pascal, viens à L’IMMORTELLE, tu retrouveras des rouleurs de l’époque et nous allons tout faire pour retrouver l’ambiance de ces années-là... Georges
  • message 001 - 2010

    de Pascal Parrent Je tombe sur votre site, au hasard d’une recherche sur les dates de la Stella Alpina 2010 ayant participé à l’édition 1972 ou 73, montée du Colle Sommeiller en MZ 250 !!!
    Et je vois d’autres souvenirs comme les Lumas ou Millevaches, souvenirs d’antan, et je serai heureux, par votre intermédiaire, de retrouver d’anciens compagnons de route, les Lions à Zolder, du Cheval d’Acier à Bruges, nostalgie, nostalgie.
    Appel de phare d’un mono BMW, je n’ai jamais pu me résoudre à rouler autrement qu’en moto.